Fritz Lang (1890-1976)

fritzlang.jpg

 

Né le 5 décembre 1890 à Vienne.

Fils d'un architecte qui le fait entrer en 1905 à la Realschule, collège des sciences techniques, dans la branche architecture. Mais l'étudiant, plus passionné pour la peinture, passe en 1908 à l'Académie des Arts Graphiques. Il y reste plusieurs années, poursuit sa formation à Munich et à Paris. Il aurait, de là, effectué un tour du monde en peignant des cartes postales et en vendant des toiles.

Il rejoint Vienne à la guerre de 1914. Mobilisé, il est blessé trois fois, décoré quatre, et termine la campagne avec le grade de capitaine. Sa dernière blessure, qui le prive d'un oeil, lui vaut une longue convalescence au cours de laquelle il commence d'écrire nouvelles et scénarios (1917) que réalisent pour la Decla d'Erich Pommer, Joë May, Otto Rippert et A. Neuss. Mais l'auteur est mécontent du traitement infligé à ses sujets. Il obtient de Pommer de réaliser lui-même Holb Blut (Le Métis, 1919). Sa carrière est décidée. Il tourne quatre autres films la même année, dont Les Araignées, et connaït son premier succès mondial en 1921, avec Les Trois Lumières.

Fritz Lang épousera, quelques années plus tard, la romancière Thea von Harbou qui est l'inspiratrice et la scénariste de presque tous ses films. La formation artistique de Lang se manifeste par son goût des compositions plastiques qui apportent aux tendances expressionnistes une rigueur architecturale. C'est alors l'époque des grandes oeuvres : Le Docteur Mabuse (1922), Les Niebelungen - La Mort de Siegfried et La Vengeance de Kriemhild (1924) - Metropolis (1927) réalise après un voyage aux Etats-Unis, puis Les Espions et La Femme Dans la Lune (1928) dont l'intérêt faiblit. M le Maudit, son premier film parlant (1931), et Le Testament du Docteur Mabuse (1933) mettent fin à sa carrière allemande. Malgré les propositions que lui sont faites par Goebbels, ministre de la propagande, de prendre en mains le nouveau cinéma allemand - sa femme est inscrite au parti nazi, mais lui-même est d'origines juives - Lang quitte Berlin et vient à Paris tourner Liliom (1934). Divorcé d'office de The von Harbou, il gagne ensuite les Etats-Unis où il se fera naturaliser en 1939.

×